Faire les soldes en toute sérénité (ou presque)

A moins de vivre dans une grotte au fin fond de l’Alaska, vous savez probablement que ce Mercredi 9 Janvier signe officiellement le lancement des soldes d’hiver en France (mais ils ont déjà commencés depuis plusieurs jours outre-manche et sur les sites anglo-saxons tels que Asos ou Urban Outfitters).

En règle générale, je ne suis suis pas hyper fan des bains de foules avec des centaines de filles hystériques qui s’arrachent des fringues (et des cheveux au passage). Mais mon esprit de modeuse forcenée me pousse à chaque fois à aller « jeter un coup d’oeil » (et à revenir les bras chargés de paquets, l’air de rien). Mais ce genre d’expérience demande une certaine préparation. Un peu comme avant un marathon… En pire.

keep-calm-and-go-shopping

Alors voilà comment je procède:

1/ Avant: en règle générale, je profite des 2 périodes de soldes annuelles pour faire un grand tri dans ma garde robe. C’est nécessaire, et ça fait de la place si besoin. Je trie les pull trop petits, trop boulochés, troués, les jeans informes, les robes qui ont rétréci, les collants filés, les chaussures HS etc… Et surtout, je fais du rangement.Ce qui me permet de retrouver certaines fringues que je croyais disparues depuis des lustres (avouez que ça vous est déjà arrivé à vous aussi !).

Ce tri donne donc logiquement naissance à une liste de choses dont j’ai besoin ( basiques, ballerines, blazer etc… ) + un autre tas de choses dont j’ai follement envie ( une robe Maje, un manteau Tara Jarmon, des escarpins Mellow Yellow etc… ). Je met tout ça dans une wishlist sur mon profil Modizy.com pour ne rien oublier. Bien sûr au vu de mon budget limité mes envies folles se voient souvent réfrénées, mais c’est pour le bien de mon porte monnaie.

2/ Pendant: je mets mon réveil tôt pour pouvoir faire un tour sur mes sites de shopping préférés et shopper ma wishlist tant qu’il reste encore des tailles. Ensuite j’enfile un jean, des converses et un petit pull, aka LA tenue de combat: facile à enlever / remettre et confortable ! Et enfin, je me lance dans l’arène avec un objectif: ne PAS acheter n’importe quoi sous prétexte que « c’est soldé ». On le connait toutes ce moment d’euphorie les bras chargés de fringues ou on serait envisage la possibilité d’acheter un pantalon en velours cotelé vert sapin parce qu’il est à moins de 10€ (normal vous me direz vu le spécimen). Mais on se raisonne, et on essaye au mieux d’acheter utile. Ou du moins portable 😉

3/ Après: je contemple mon butin, j’essaye, je range, et je ressens cette satisfaction du devoir accompli (roh ça va) !

MMblackfriday

PS: pour notre culture G à toutes, et parce que je me posais la question depuis un moment: au singulier, le mot d’argo « solde » est masculin.

 

Publicités