Un débat lourd en émotion : les mannequins albinos

Mise en lumière d’un phénomène ou plutôt de sacrés phénomènes.

Aujourd’hui j’ai voulu mettre à l’honneur les mannequins albinos. Qu’ils s’agissent d’hommes ou de femmes, ils trouvent tout autant leurs places à côté des plus grands. Plusieurs d’entre-eux travaillent même pour les plus prestigieuses maisons comme Givenchy ou Jean-Paul Gauthier. J’ai voulu briser les tabous et mettre à l’honneur la diversité en vous présentant 4 mannequins albinos.

albinos &(

Thando Hopa, originaire d’Afrique du Sud

didda

Diandra Forrest, travaille -entre autre – pour Vivienne Westwood

albinos &e

Connie Chiu, Jean-Paul Gauthier et Terry Richardson

albinos &r

Stephen Thompson, Givenchy

Pour ceux qui n’en connaissent pas beaucoup sur le sujet, l’albinisme est une maladie de la peau. Une maladie qui attaque la pigmentation et efface toutes couleurs des visages. Cette apparence est d’autant plus visible chez les africains qui sont alors victimes de nombreuses discriminations.

Je voulais vous citer un extrait d’un film qui témoigne de la violence fait aux albinos en Tanzanie. Un témoignage qui me fait froid dans le dos : « Quand il marche dans la rue, Alfred Kapole, sait que ses jambes, ses bras, sa peau, sa langue et ses cheveux valent des milliers de dollars : en Tanzanie les organes des albinos, recherchés pour leurs pouvoirs soi-disant magiques, se vendent à prix d’or. Alors il se cache. »

Je pense personnellement que les mettre en avant dans la mode peut permettre de diminuer les clichés. D’où la raison de mon article et mes images que je trouve sublimes!

Advertisements